C’est dans la paisible ville d’Antsirabe, dans la région du Vakinankaratra,au centre de Madagascar que réside le marché de Sabotsy…Connu jadis comme le plus grand Marché d’Afrique, celui si rassemble tout catégorie de personnes dont l’intention et de faire des achats : du plus petit aux plus âgés, des résidents aux visiteurs de la ville, tous cherchent ce que bon leur semble dans une explosion de couleurs, de saveurs, d’odeurs et de bruits.

Histoire et dénomination du Marché

Le marché d’avant

Etymologiquement le mot Sabotsy est un terme Malagasy, qui se traduit directement par Samedi. Un lexique qui lui a été attribué depuis des décennies dans la région de Vakinankaratra. Autrefois, les collecteurs qui vivaient dans les périphéries de la région, spécifiquement dans les campagnes avaient coutume de faire une livraison des produits locaux en chaque début de weekend dans la ville d’Antsirabe.

Dans les années 80 et 90 le marché en question se trouvait sur une parcelle de terrain que la Commune Urbaine d’Antsirabe avait attribué pour le commerce. Une surface qui s’étendait approximativement sur une dizaine d’hectares, là où les échoppes des commerçants se constituaient juste d’une petite chaise, de tables en bois improvisées faites de cordes nouées, et d’un parapluie assez artisanal pour se protéger contre la température ou l’humidité. Malgré cette décoration assez originale, les visiteurs n’étaient pas intimidés.

Contre vent et marrée, la foule s’entassait autour des vendeurs. La boue et les pluies d’hiver ne les ont jamais arrêtés. En quête de produits frais à des prix très raisonnables, la bousculade ne faisait que donner un peu plus de célébrité au marché.

Le marché d’aujourd’hui

C’est à partir de 2008 qu’une rénovation du terrain assez marécageux a eu lieu. Fait de trou et de pierre et en partie inondé, l’Etat Malagasy a mis un certain temps pour bâtir une structure assez fiable digne du nom que porte le grand marché. Si au début la construction devait durer un an, divers accidents dont un incendie ont repoussé la finalisation du chantier à 2010. C’est cette année là que l’inauguration officielle a été faite.
Grâce à sa nouvelle infrastructure, le grand marché, cimenté et bétonné a pris une nouvelle renommée : on parlait alors du plus grand marché de l’Océan Indien.
Composé de plus de 3000 commerçants, sur une surface qui s’étend approximativement sur 4,50 Ha. Le marché est presque surpeuplé. A titre d’exemple, le hangar des fruits et légumes s’étend à lui seul sur 1500m².

Le quotidien au Marché de Sabotsy

Des rimes et des rythmes, de la poésie au chant ; vous êtes au marché de friperie. Là où chaque vendeur fait son propre marketing pour attirer de la clientèle. Des plus grandes marques au plus simples des vêtements, des Jeans, des pulls, des T-shirt, chaque vendeur trouve toujours des mots qui riment et en font un chant pour mettre en valeur un article et attirer de la clientèle. « Je préfère utiliser la rime suivit d’un petit rythmes pas trop rapide » affirme Jean-Claude « ça nous permet d’avoir un certain enthousiasme dans le travail, et d’attirer la clientèle en même temps. Plus ça rime, plus il y a du monde…et la plupart du temps, on s’y met à deux mon collègue et moi pour ça, lui marque le rythme en utilisant des petits bâtons et moi je fais des rimes, ou vice versa. »

Après un instant de marche dans la galerie friperie, l’atmosphère change, passant du rythme à la couleur, de la mode au délice. C’est sur des estrades et des meubles artisanaux que s’entasse des variétés de fruit venant de toute l’île.

Rangés suivant la catégorie, l’assemblage aboutit à un assemblage de couleurs en arc en ciel : des oranges, des pastèques, des mangues, jusqu’au fruit les plus exotiques de l’île (litchi, jujube, pomme-cannelle…). A ce moment-là de votre visite, il est temps de tester la saveur sucrée des fruits de Madagascar.

Avec une incroyable diversité d’offre, le marché est compartimenté suivant les articles que chaque vendeur commercialise. A un moment donné le souffle qu’amène le vent change, l’odeur de l’océan est présente au beau milieu du marché, la décoration prend une tournure toute maritime, nous sommes dans la galerie des fruits de mer. En interrogeant Njaka, vendeur des produits de la mer : « Nos produit viennent surtout de la région Ouest de l’île, là où les crustacés et les langoustes sont plus grands comparés aux autres. Mais chaque vendeur ici à ces propres fournisseurs ». Njaka nous confirme qu’il est possible de se procurer une grande variété de produits de pêche, même ici à Antsirabe, dans le centre de l’île.

Marché de Sabotsy, un centre économique crucial pour la région

La location en question varie suivant la taille du point de vente. En ce qui concerne les plus gros vendeurs, avec un stand permanent, on constate une valeur de 2300 Ariary / mètre (soit environ 65 centimes d’euro). Le prix est différent pour les petits marchands de passage. Par exemple une vendeuse de cresson n’est pas taxée de la même manière, il existe un forfait que l’on appelle le droit d’assise et qui est plus indulgent au niveau prix.
A la grandeur de chaque partisan: offreur et demandeur une fois dans le marché, deviennent acteur économique et participe au développement de Sabotsy. Car qu’est-ce que le marché si ce n’est la confrontation entre l’Offre et la demande ?